Accueil Critiques

Critiques

L’été d’Olta, d’Orlena Vorpsi (éd.Gallimard)

L’été d’Olta, d’Orlena Vorpsi J’ai beaucoup aimé de livre qui m’a emportée dans un univers particulier, celui de l’Albanie des années 70. Au-delà du contexte politique, l’histoire de cette petite fille, prise dans les mailles d’un filet familial et social parfois toxique, dégage vérité et émotion tout au long du livre. Mais c’est surtout l’histoire d’une possession par la mère, …

A propos de « Réparer les vivants » – Marie

Point de vue sur REPARER LES VIVANTS – MAYLIS de KERANGAL Cette auteur nous fait entrer dans l’intimité puis les actes de chaque participant à la course contre la montre d’un transplant. J’ai, chers amis, beaucoup aimé cette course. Je me suis laissée emportée par le rythme – cardiaque?- de son style, jusqu’à l’émotion. La manière d’écrire de Maylis de …

A propos de « Réparer les vivants » – Corinne

Réparer les vivants – Maylis de Kérangal Un livre puissant, original, qui marque par son lyrisme ancré dans une réalité trop forte pour en faire un sujet de mélodrame : l’écueil est évité et c’est la grande force de ce livre. D’abord l’adéquation entre l’écriture et le sujet-même. L’auteur a su créer un rythme qui colle complètement à la course contre …

Critique du roman « Le Figurant », de Didier Blonde

Le figurant, de Didier Blonde (Gallimard, 2018) J’ai découvert ce livre un peu par hasard, en flânant dans une librairie, et le titre m’a interpellée. Quand j’ai lu la 4ème de couverture et compris qu’il évoquait le tournage de Baisers volés de François Truffaut, la curiosité m’a portée immédiatement à m’y plonger, et ce fut une belle découverte. Cette histoire …

A propos d’Alice Munro

Bonjour Merci pour cette soirée riche en discussions autour des nouvelles d’Alice Munro qui n’ont pas fait, et de loin, l’unanimité . et c’est heureux ,dans l’idée de défendre mon choix je vous envoie une chronique écrite à une autre occasion remaniée puisque vous avez lu les nouvelles et afin de coller à notre actualité . Quelques mots sur Alice …

A propos de « L’invention de la solitude » de Paul Auster

L’invention de la solitude en tuant le père ou en le ressuscitant ? Voila un vrai exercice de recomposition, de reconstruction auquel se livre Paul Auster dans un premier roman (mais en est-ce vraiment un ?). Recomposition à la fois de la mémoire et du lien au père. La première partie est une quête, et même une enquête, avec ses …

Critique de « TROP DE BONHEUR » d’Alice Munro

Bonjour à tous, N’ayant pu être parmi vous lundi dernier pour participer aux échanges, que j’imagine riches, autour de « Trop de bonheur », je vous livre ici ma critique, ou plutôt mes impressions de lecture Première rencontre pour moi avec Alice Munro, dont je n’avais jamais rien lu. Je dirais que j’ai été assez décontenancée par ce livre. Mais positivement décontenancée. …

La petite fille de Monsieur Linh- Critique de Véronique

Bonjour à tous, Je réagis par rapport au texte envoyé par Marie (que je n’ai pas encore le plaisir de connaître). je suis tout à fait d’accord avec ce que Marie dit du livre La petite fille de Monsieur Linh. Je suis moi aussi, comme je vous l’ai dit l’autre soir, restée assez extérieure à l’histoire, qui m’a parue relativement artificielle. …

La petite fille de Monsieur Linh – Critique de Marie

Bonsoir à vous tous, Je dois vous dire que je suis très impressionnée de devoir écrire sur un écrit. La petite fille de Monsieur Linh, roman de Philippe Claudel, que je ne connaissais pas, m’a laissée, comment dire, de marbre. Ce texte est propre, bien rédigé, avec parfois des envolées lyriques lorsqu’il évoque la nature et ses parfums. C’est dans …

O' Nouvelles de Guy |
Ocima |
Je veux tout lire..Et tout ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Louismouquetauteurenherbe
| Lafemmechezbaudelaire
| Auchocobodansant